Bienvenue dans ce nouvel épisode du podcast qui s’intitule : « Mieux communiquer avec son conjoint et améliorer la relation ».

Jaquette de l'épisode 100 : mieux communiquer avec son conjoint et améliorer la relation

Je viens de relire Comment se faire des amis ? de Dale Carnegie.

C’est un excellent livre que je vous conseille.

Il y a un truc drôle avec ce bouquin, c’est qu’à chaque fois que quelqu’un me le conseille, la personne ne peut s’empêcher d’ajouter : « Ne t’arrête pas au titre car en fait, l’auteur donne plein de conseils super intéressants que tu peux utiliser dans toutes les situations de ta vie : avec tes collègues, avec ton conjoint, avec tes enfants, avec ton banquier… »

Et c’est vrai !

Lisez ce livre et vous trouverez plein d’astuces pour améliorer votre communication et obtenir ce que vous souhaitez.

Couverture du livre de Dale Carnegie : Comment se faire des amis

Vous le savez si vous me suivez, je pense que l’amélioration de notre communication est importante pour aller mieux avec les autres mais aussi avec nous-mêmes : ce sont les fameux épisodes intitulés « Langagez-vous ! ».

Langagez-vous en amour ! (1ère partie)

Langagez-vous en amour ! (2ème partie) : Parlez-vous suffisamment girafe pour être heureux en couple ?

Langagez-vous (3ème partie) : l’incroyable pouvoir de l’énergie des mots

Langagez-vous (4ème partie) Comment prendre le contrôle de sa petite voix ?

Comment mieux communiquer dans son couple : les incontournables à connaître absolument

👉 Fidèle à ma pratique de la métalecture, je vous propose aujourd’hui un résumé des conseils du livre de Carnegie mais avec ma petite touche personnelle orientée vers l’harmonie du couple.

Oui, nous allons un petit peu manipuler votre partenaire grâce à ces conseils mais la manipulation n’est pas mal en soi ; c’est ce que l’on fait de sa capacité à « manipuler » l’autre qui est mauvaise.

Grâce à cet épisode et sa retranscription, vous allez :

  • Développer votre capacité à mieux communiquer avec votre conjoint et améliorer votre relation
  • Énoncer vos demandes et vos besoins sans colère ou ton néfaste (donc en vivant moins de conflit)
  • Redynamiser votre couple, retrouver une relation plus harmonieuse et créer davantage d’intimité entre vous
  • Vous (re)donner confiance en vous et en votre pouvoir de persuasion.

Trois techniques fondamentales pour mieux communiquer avec son conjoint et l’influencer

Le vrai titre du chapitre est « 3 techniques fondamentales pour influencer les autres » mais nous allons déjà nous focaliser sur votre partenaire !

La critique ne sert à rien alors évitez-la !

« La critique est vaine parce qu’elle met l’individu sur la défensive et le pousse à se justifier. La critique est dangereuse parce qu’elle blesse l’amour-propre et qu’elle provoque la rancune. »

Dale Carnegie

Du coup, il est plus productif de souligner les points positifs et de taire le négatif.

« Quatre-vingt-dix-neuf fois sur cent, l’être humain se juge innocent, quelle que soit l’énormité de sa faute. »

Dale Carnegie

Bref, faire remarquer à votre conjoint qu’il n’a pas fait la vaisselle alors qu’il l’avait dit ne sert à rien.

mieux communiquer avec son partenaire au sujet des tâches ménagères est important

Par contre, souligner quand vous rentrez (quand c’est la vérité bien sûr) « Que c’est agréable de rentrer après la journée de travail et de découvrir tout propre et rangé ! » aura beaucoup plus d’effet.

Un conseil perso : quand votre compagnon s’engagera à faire quelque chose… au hasard, réparer le robinet du lavabo de la salle d’eau, ne lui dites pas sur un ton de reproche « Ouais, si cela fait comme la dernière fois que tu devais changer l’ampoule… » avec le silence bien insistant.

Totalement contreproductif !

Essayez plutôt (même s’il va falloir vous forcer un peu) : « Super ! J’ai hâte d’être ce soir et de pouvoir me brosser les dents avec un robinet réparé ! Tu es extra ! ».

Il devrait avoir à cœur de vous faire plaisir.

Je ne vous promets pas 100% de réussite mais je pense que cela aura davantage d’effet. (Désolée, je n’assure pas le service après conseil. 😊)

Distribuez les compliments : il doit se sentir important (au moins à vos yeux)

William James a dit : « Le principe le plus profond de la nature humaine, c’est la soif d’être apprécié. »

Nous avons tous envie d’être important et d’être apprécié.

C’est humain.

Considérez toujours les qualités de votre interlocuteur (en l’occurrence votre compagnon de vie).

Voici ce que cela pourrait donner : « C’est important pour moi que tu t’occupes du robinet. Avec l’argent non dépensé pour payer un plombier, on pourrait se faire un resto, qu’en penses-tu ? Tu l’auras bien mérité ! »

la communication entre partenaires est primordiale

Trouvez ce qui motive votre conjoint et vous pourrez tout lui faire faire

Voici le conseil de Carnegie pour persuader quelqu’un d’agir selon votre demande.

Avant de parler, réfléchissez, dites-vous : « Comment puis-je l’amener à vouloir faire ce que je lui demande ? »

D’ailleurs, Henry Ford affirmait : « Le secret du succès, s’il existe, c’est la faculté de se mettre à la place de l’autre et de considérer les choses de son point de vue autant que du nôtre. »

L’idée est de montrer que ce que vous souhaitez faire ou obtenir permet aussi à la personne à qui vous le demandez de résoudre un point personnel.

Autrement dit, vous aurez réussi à éveiller le désir de l’autre de faire ce que vous demandez.

Alors, je sais ce que vous allez me rétorquer : « C’est de la manipulation ! »

Oui, c’est vrai, vous avez entièrement raison.

Par exemple, pour le Larousse en ligne, «la manipulation est l’action d’orienter la conduite de quelqu’un, d’un groupe dans le sens qu’on désire et sans qu’ils s’en rendent compte. »

Il n’y a donc rien de répréhensible dans la définition elle-même ; tout dépend de ce que nous faisons de ce pouvoir exercé sur l’autre.

En l’occurrence, c’est pour renforcer l’amour dans la relation amoureuse.

Nous manipulons nos enfants à longueur de journée, avouons-le ! Ce n’est pas pour autant que nous nous considérons comme des manipulateurs pervers !

Allez-vous me traiter d’horrible manipulatrice si, dans une conversation houleuse, je réussis à calmer tout le monde par des formules oratoires et quelque peu mensongères (en tout cas, pas franchement ressenties) comme par exemple : « Je comprends les arguments de chacun (alors qu’en fait je m’en fous complètement), je trouve que chaque point de vue se défend et j’ai d’ailleurs l’impression que, sur le fond, vous êtes d’accord les uns avec les autres (alors que je sais pertinemment que c’est faux mais je veux créer le doute) » ?

Alors suis-je une perverse ou une conciliatrice qui manie bien l’art oratoire ?

Six moyens de mieux communiquer avec son conjoint et de gagner sa sympathie

Intéressez-vous à lui, à ses passions, ses centres d’intérêt…

Je sais, si vous êtes en couple, c’est qu’il vous intéresse !

Certes.

Mais honnêtement, depuis combien de temps, vous ne vous êtes pas concentrée 20 minutes vraiment uniquement sur votre partenaire ?

« Montrer intérêt et admiration sincères à autrui est une qualité qui vous permet de gagner sa sympathie »

Dale Carnegie

Vous savez ce qu’il vous reste à faire !

Souriez quand vous parlez

La communication en couple est primordiale

Voici quelques citations à méditer (et pendant que vous les lisez, de grâce affichez un sourire de circonstance !).

« Ceux qui sourient ont tendance à diriger, à enseigner ou à vendre avec plus d’efficacité, et leurs enfants sont en général plus heureux. Un sourire a plus d’effet qu’un froncement de sourcils. C’est pourquoi les encouragements ont plus d’impact que le blâme. »

Dale Carnegie

« Rien n’est mauvais, rien n’est bon. C’est notre pensée qui crée le bonheur ou le malheur. »

James U. McConnell, psychologue à l’Université du Michigan.

« Votre sourire est le messager de votre bonne volonté. Il réchauffe le cœur de qui le reçoit. […] Un sourire ne coûte rien mais il crée beaucoup. »

Shakespeare

Alors souriez ! (même si vous n’êtes pas filmée !)

Ne vous trompez pas de prénom avec votre conjoint !

« Rappelez-vous que le prénom d’une personne revêt pour elle une grande importance. »

Dale Carnegie

Ceci dit, si vous vous trompez en couple… je ne peux rien pour vous !

Pour être écoutée, écoutez d’abord l’autre

« Pour conquérir la sympathie d’une personne, pour la mettre en humeur favorable et finalement la rallier à votre cause, il faut, avant tout, lui accorder votre attention exclusive lorsqu’elle s’exprime. Rien n’est plus flatteur. »

Dale Carnegie

Savoir écouter implique aussi de savoir encourager les autres à parler en posant des questions qui montrent que vous vous intéressez vraiment à ce qui a été dit.

la communication est importante pour que la relation amoureuse aille bien.

Comment intéresser votre conjoint ?

« Roosevelt savait, comme tous ceux qui se sont rendus populaires, que, pour trouver le chemin du cœur d’un homme, il faut l’entretenir de ce qu’il chérit le plus. »

Dale Carnegie

Je sais ce que vous risquez de me rétorquer : si je l’écoute, si je lui pose des questions sur ses passions et sujets de prédilections, quand est-ce que moi, je vais pouvoir aborder mes sujets à moi ?

C’est très simple : APRES !

Comment plaire (ou continuer à plaire) à votre conjoint ?

« Il existe une loi primordiale que nous devons respecter dans nos rapports avec nos semblables. Si nous l’observons, nous gagnerons amitié et bonheur. Mais dès l’instant où nous la violerons, nous ferons naître sous nos pas d’innombrables difficultés. Cette règle la voici : faites sentir aux autres leur importance. »

Dale Carnegie

Emerson a dit : « Tout homme m’est supérieur en quelque manière, et je m’instruis auprès de lui. »

« Prenons conscience de ceci : tout homme [être humain] que nous rencontrons croit nous être supérieur en quelque manière. Si vous voulez trouver le chemin de son cœur, prouvez-lui subtilement que vous reconnaissez sincèrement son importance. »

Dale Carnegie

Disraeli, politicien de l’Empire britannique a affirmé : « Parlez à un homme de lui-même, et il vous écoutera pendant des heures. »

Ai-je vraiment besoin d’ajouter mes conseils ?

Douze moyens de rallier votre partenaire à votre point de vue

Le titre de la 3ème partie du livre de Dale Carnegie est « Douze moyens de rallier les autres à votre point de vue ».

Sachez retenir votre langue (quand c’est nécessaire !)

Pour l’auteur, il faut fuir les discussions argumentatives car personne n’en sort gagnant.

la communication honnête et sincère est importante en couple

En effet, même si vos arguments éteignent la conversation et que votre partenaire reconnaît ses torts, et alors que vous croyez avoir gagné, sachez qu’en fait, vous avez perdu aussi !

Vous l’avez blessé dans son amour-propre.

Thomas d’Asembourg dit que personne n’aime être un CON-VAINCU.

Cela rejoint l’adage :

« Homme convaincu malgré lui

Garde toujours le même avis. »

Arrêtez de vouloir prouver que vous avez raison !

D’ailleurs, l’auteur cite le journal de Boston :

« Ci-gît, dans son bon droit, William Jay

Qui traversa la rue, ayant priorité.

Mais il n’est pas moins mort

Que s’il avait eu tort. »

Pensez à la phase de Bouddha : « Ce n’est pas la haine qui met fin à la haine : c’est l’amour. »

« Un malentendu n’est pas dissipé par une discussion, mais par le tact, la diplomatie, l’esprit de conciliation et par le désir généreux de considérer le point de vue de l’autre. »

Dale Carnegie

D’ailleurs, de façon générale, évitez de répondre à une situation désagréable sans réfléchir au préalable.

Ne faites pas de votre partenaire un ennemi

Pour cela, même si vous savez qu’il a tort, ne lui dites pas de façon tranchée.

mieux communiquer en couple signifie souvent arrêter les critiques

Dites plutôt : « Je ne suis pas tout à fait d’accord avec ce que tu dis mais je peux me tromper. »

En quoi cette phrase est importante :

1 – Ne dites pas que vous n’êtes pas d’accord avec quelqu’un mais dites que vous n’êtes pas d’accord avec les propos ou les actions. C’est moins agressif.

2 – La 2ème partie de la phrase permet d’atténuer votre propos car vous admettez que vous pouvez avoir tort. D’ailleurs, l’expression « tout à fait » joue lui aussi le rôle d’atténuateur.

« Il ne vous arrivera jamais d’ennuis si vous admettez promptement que vous êtes sujet à l’erreur. »

Dale Carnegie

Respectez les opinions exprimées et soyez diplomate !

Admettez vos torts (cela montrera l’exemple)

« Quand nous savons que nous méritons une remontrance, ne vaut-il pas mieux prendre les devants courageusement et faire notre mea culpa ? […] Hâtez-vous de dire de vous-même toutes les choses déplaisantes que l’autre personne allait exprimer. »

Dale Carnegie

Sage conseil, non ?

D’ailleurs, il cite cet adage :

« On obtient peu en s’opposant

Bien davantage en concédant. »

Débutez vos conversations avec amour !

Le titre exact de ce chapitre est « C’est par le cœur qu’on parvient à l’esprit ».

Il cite alors Esope : « Le soleil réussira mieux que le vent à vous faire ôter votre manteau ; la douceur, les bonnes paroles influenceront plus vite votre entourage que toute la colère et tout le tapage du monde. »

Puis Lincoln : « Une goutte de miel attrape plus de mouches qu’une pinte de fiel. »

Alors débutez toute conversation avec douceur…

Obtenez d’abord un « oui » et ensuite dites ce que vous avez à dire !

Ne débutez pas une conversation par un sujet qui vous oppose.

Au contraire, soulignez d’abord ce qui vous rassemble.

« Autant que possible, montrez que vous travaillez au même but, et que vous différez seulement quant aux moyens d’y parvenir. »

Dale Carnegie

Il faut obtenir dès le début un acquiescement à une question simple car ensuite, il est plus facile d’en obtenir un autre !

Si la personne en face commence par dire non, elle va se sentir ensuite poussée à répondre négativement.

C’est d’ailleurs ce que faisait Socrate. Il ne disait jamais à son interlocuteur qu’il avait tort. Il lui posait des questions auxquelles la réponse était affirmative et qui le conduisait petit à petit à devoir admettre le contraire de son premier argument.

Alors pensez plus souvent à Socrate !

Laissez votre partenaire vider son sac !

N’interrompez personne et surtout pas votre conjoint.

En effet, c’est une grave erreur.

« Il ne vous écoutera pas tant qu’il ne sera pas libéré de toutes les idées qu’il brûle d’exprimer. Écoutez-le patiemment et avec partialité. »

Dale Carnegie

D’ailleurs, je vous invite à lire cet article qui vous donnera plein de précieux conseils : Se langager en couple : savoir bien écouter son partenaire

N’oubliez pas : l’idée vient de lui !

« Nous n’aimons pas qu’on nous impose quoi que ce soit. Nous aimons mieux agir de notre propre initiative. Il nous est agréable d’être consultés sur nos goût et nos désirs. »

Dale Carnegie

Du coup, Dale Carnegie nous conseille de « fournir quelques suggestions adroites, en laissant l’autre tirer ses propres conclusions ».

Je ne peux que vous inviter à suivre ce conseil avec votre partenaire.

Ls discussion en couple sont importantes

Voici une formule miracle !

« Même si votre voisin est complètement dans l’erreur, il ne croit pas se tromper. Ne le condamnez pas ; le premier sot venu peut condamner. Essayez plutôt de le comprendre. C’est là le fait des êtres sages, tolérants et peut-être même exceptionnels. »

Dale Carnegie

Chaque personne a une raison qui le pousse à penser ce qu’il pense.

Alors mettez-vous à sa place et dites-vous « Quels sentiments éprouverais-je, quelles seraient mes réactions si j’étais « dans ses souliers » ? »

Dale Carnegie cite le docteur Gerald S. Nirenberg : « Vous ne participez vraiment à une conversation que lorsque vous montrez à l’autre que vous considérez ses idées et ses sentiments comme étant aussi importants que les vôtres. En acceptant son point de vue, vous encouragez celui qui vous écoute à avoir l’esprit ouvert à vos idées. »

Du coup, avant d’engager une conversation, il vaut mieux envisager le point de vue de l’autre.

Demandez-vous pour quelles raisons il pourrait répondre favorablement à votre demande.

Alors « efforcez-vous sincèrement de voir les choses du point de vue de votre interlocuteur. »

Cela va vous changer la vie !

Après la formule miracle, voici la phrase magique !

C’est une phrase qui doit nous permettre selon Dale Carnegie d’éviter toute querelle :

« Je comprends très bien votre attitude, si j’étais vous, j’aurais probablement la même. »

Ce qui peut donner pour votre conjoint :

« Je te comprends tout à fait, à ta place, j’aurais sans doute agi de même. »

« Je comprends ce que tu ressens. »

Faites appel aux grands sentiments… ça fonctionne toujours !

« Pierpont Morgan observait que l’individu a généralement deux raisons d’agir : une « qui fait bien » et la vraie. »

Dale Carnegie

Ce principe consiste à débuter son intervention en affirmant que l’on sait que son interlocuteur est (au choix) intègre, bienveillant, loyal… ainsi, quel que soit ce que l’on va demander, l’autre va avoir à cœur de correspondre au portait que l’on vient de faire de lui.

Selon ce principe, ces phrases devraient obtenir un franc succès :

« Chéri, je sais que tu as à cœur de passer du temps avec tes enfants, ce serait possible de les emmener en balade dimanche après-midi ? J’ai besoin de repos et de tranquillité. »

« Toi qui sais tout réparer, peux-tu jeter un œil à la cafetière ? Y a un truc bizarre. »

Soyez spectaculaire : faites votre cinéma !

« Il faut de spectaculaire. Affirmer une vérité ne suffit pas. Il faut frapper l’imagination, rendre les faits vivants, intéressants, impressionnants. C’est ce que fait le cinéma ; c’est ce que fait la télévision. C’est ce que vous devez faire si vous voulez capter l’attention. »

Dale Carnegie

Cela me rappelle une histoire lue sur un réseau social. Un homme dans une conversation avec sa femme lui dit qu’il ne comprend pas pourquoi elle est autant épuisée puisqu’elle reste à la maison avec leurs deux enfants en bas âge alors que lui va travailler. Le lendemain, il rentre le soir à la maison est en pagaille. Il lui demande ce qu’il s’est passé et elle lui répond qu’elle n’a pas fait ce qu’elle fait d’habitude et qui la fatigue.

Cela ne servait à rien d’expliquer. Il fallait montrer.

Dernièrement, quelqu’un a décrit une fuite d’eau en utilisant l’exagération « piscine olympique ».

C’est bien sûr beaucoup plus frappant.

Rien de tel qu’un petit défi !

Charles Schwab dit : « Pour obtenir des résultats, stimulez la compétition, non par l’appât du gain, mais par une émulation plus noble, le désir de mieux faire, de surpasser les autres et de se surpasser. »

Alors osez lancer des petites compétitions rigolotes !

Soyez une leadeuse : neuf moyens de modifier l’attitude de votre partenaire sans irriter ni offenser

Débutez bien en savonnant puis dites ce que vous avez à dire !

L’idée est de débuter tout dialogue par une phrase sincère de compliment afin ensuite, de pouvoir glisser (l’air de rien) une amélioration possible à cette qualité que nous venons de souligner.

Par exemple, je dis à mon fils : « J’adore quand je constate que tu as vidé le lave-vaisselle comme nous l’avions convenu et il serait préférable de fermer la porte après l’avoir vidé. »

Dale Carnegie fait cette comparaison : « Le coiffeur savonne son client avant de la raser. » 😊

Si j’osais, j’ajouterais : « Arrêtez de passer des savons mais savonnez, ça passera mieux ! » mais je n’ose pas !

Corriger sans corriger, oui, c’est possible !

« Avec des personnes sensibles qui souffriraient d’une critique directe, attirez indirectement l’attention sur leurs erreurs, et vous ferez des merveilles. »

Dale Carnegie

Par exemple : « Je ne comprends pas pourquoi le lavabo de la salle de bain se salit aussi vite. Pourtant, je le nettoie tous les x jours. Peut-être faudrait-il que nous changions de produit d’entretien ou qu’on le nettoie plus souvent, qu’en penses-tu ? »

Reconnaissez vos erreurs… cela vous permettra de parler de celles des autres !

Au lieu de conseiller tout le temps à votre conjoint de boire de l’eau plus souvent dans la journée pourquoi ne pas lui dire : « Je crois que je ne bois pas assez d’eau. Pourrait-on se le dire et boire un verre d’eau ensemble à chaque fois que l’un de nous y pense ? Cela me permettrait d’être plus régulière. »

« Je ne fais jamais trop attention à l’endroit où je pose la télécommande de la télé et ensuite, il faut la chercher. Pourrait-on décider de la mettre toujours dans le même endroit ? Où cela t’arrange-t-il ? »

Je vous donne l’ordre de ne plus donner d’ordre !

« Poser des questions rend non seulement un ordre plus acceptable mais stimule aussi la créativité de votre interlocuteur. »

Dale Carnegie

« As-tu une idée de meilleure organisation afin que l’on puisse toujours trouver les ciseaux quand on en a besoin ? » est plus subtil que « Bon sang, tu ne peux pas remettre les ciseaux à leur place ! »

« Où pourrions-nous mettre la panière à linge afin que chacun y mette son linge ? » est plus délicat que « J’en ai marre de voir ton linge traîner au sol ! »

Alors maintenant à vous de jouer !

Pardon, je reformule : « N’avez-vous pas envie d’essayer cette technique ingénieuse ? »

Mieux communiquer avec son conjoint est important

Prenez soin de l’amour-propre de votre partenaire !

Antoine de Saint-Exupéry : « Je n’ai pas le droit de dire ou de faire quelque chose qui diminue un homme à ses propres yeux. Ce qui compte, ce n’est pas ce que je pense de lui, mais ce que lui pense de lui-même. Blesser un homme dans sa dignité est un crime. »

Alors faisons en sorte que l’autre sauve la face.

Ainsi, pas de remarque devant témoin même avec de l’humour !

« Comment stimuler les hommes » ?

Ce titre n’est pas de moi : c’est le titre exact du chapitre 27 !

« Reconnaissons les progrès, si légers soient-ils, de ceux que nous voulons encourager. C’est ainsi que nous les stimulerons, que nous les engagerons à poursuivre leurs efforts. »

Dale Carnegie

C’est le psychologue Skinner qui l’a prouvé : lorsque la critique est réduite au minimum et le compliment accentué, ce qu’il y a positif chez l’être humain est renforcé et le négatif affaibli !

Alors complimentez avec honnêteté, soulignez ce qui va bien !

Mais si vous allez trouver ! 😊

Comment inciter votre partenaire à se dépasser ?

« Si vous désirez développer une certaine qualité chez un individu, agissez comme si cette qualité était déjà un de ses traits dominants. »

Dale Carnegie

Cela lui donnera l’énergie et l’envie d’être à la hauteur de votre propos !

« Chéri, j’adore quand tu es doux et sensible avec moi ! »

Comment favoriser les progrès de votre conjoint ?

« Montrez à celui que vous voulez stimuler que vous avez confiance en ses capacités ; dites-lui qu’il possède un talent qu’il ne possède pas… et il s’exercera jusqu’au petit jour s’il le faut »

Dale Carnegie

Ce n’est pas moi qui le dis, c’est Carnegie !

No comment !

Comment le motiver ?

Le colonel House disait : « Faites en sorte que les autres soient heureux de faire ce que vous suggérez ».

Pour cela, l’auteur vous invite à mettre en place 6 conseils :

  • Être sincère
  • Savoir ce que vous souhaitez
  • Se mettre à la place de votre conjoint
  • Considérer les avantages qu’il peut retirer en agissant selon vos demandes
  • Faire en sorte que les avantages soient en accord avec ses désirs
  • Faire la proposition de façon à mettre en valeur cet avantage

Par exemple, « Je crois que, en tant que parents, nous devons montrer l’exemple aux enfants ainsi, ils seront plus ordonnés sans que nous ayons à crier. Du coup, faisons en sorte que nos affaires ne traînent pas. » a plus de chance de fonctionner que : « Arrête de laisser traîner ton bazar ! »

Conclusion pour mieux communiquer avec son conjoint

J’ai envie de vous conseiller d’appliquer ces conseils avec parcimonie car cela doit rester inaperçu ! 😉

Et si vous avez envie de découvrir ma lecture toute personnelle du livre de Don Miguel Ruiz, La maîtrise de l’amour, c’est par ici : Que signifie vivre la maîtrise de l’amour ?

Si vous avez aimé cet article, partagez-le !