qu'est-ce que le journaling ? une femme ecrit dans un carnet

Comment pratiquer le journaling ? Si vous voulez le savoir mais si vous avez mieux à faire que lire cet article complet (comme par exemple débuter votre activité de journaling 😊 ), sachez qu’il existe une version brève.

Si vous désirez savoir tout de suite si le journaling est une pratique faite pour vous, répondez aux 4 questions de ce test :

Le journal intime me passionne : j’en tiens un depuis la sixième (merci à la prof de français qui m’a fait débuter) et j’aime aussi beaucoup en lire. Alors quand j’ai entendu parler de journaling pour la première fois, évidemment mon radar à écriture de l’intime s’est mis en éveil.

Soyons clair, dès cette introduction : savoir comment pratiquer le journaling est le genre de thème qui peut déboucher sur une polémique et des batailles de définitions et moi, les conflits, j’évite !  Cela va donc être un article avec ouverture d’esprit et bienveillance et surtout pas de prise de position nette et tranchée : c’est mon côté « il est interdit d’interdire » qui affleure. 😊

Bref, ces quelques lignes sont juste des remarques subjectives pour y voir un peu plus clair et vous donner des idées, si l’envie vous prenez d’essayer le journaling !

Qu’est-ce que le journaling (selon moi) ?

Je vais simplifier pour tenter d’être claire : le journaling est un mélange de to-do-list avec un journal intime mais on décrit davantage nos pensées que les évènements du jour.

Cela consiste à consacrer un moment quotidien pour rédiger, sous forme de liste ou pas, ce que vous pensez : réflexions, doutes, choses à faire, peurs, hésitations face à un choix, décisions…

C’est une sorte d’écriture automatique, ou au contraire consciente, sans but ou objectif précis, sauf si vous voulez lui donner un but et un objectif précis…

Vous l’aurez compris, le journaling est ce que vous en faites !

Du coup, de multiples possibilités s’offrent à vous : à l’écrit, à l’oral, avec un carnet, un cahier, en écrivant tout ce qui vous passe par la tête, en rédigeant des gratitudes, en répondant à des questions, avec des dessins ou pas…

Adoptez ce qui sera le plus efficace pour vous.

Le journaling : comment débuter cette routine ?

En fait, comme pour toute routine, si vous voulez tenir sur la longueur et garder cette habitude, il faut :

  • qu’elle soit adaptée à votre personnalité et à votre mode de vie donc que ce soit un choix personnel. Mon principe de base est : faites comme vous voulez ! Je peux vous expliquer ou vous donner des exemples mais ensuite, c’est à vous de choisir ce qui vous convient le mieux.
  • que ce soit un plaisir.
  • que vous puissiez en voir les bénéfices.
  • que vous ressentiez de la bienveillance envers vous-mêmes.

Oui, je suis hyper tolérante : vous faites comme vous voulez. Et oui, même si vous n’avez pas envie un jour et bien ce n’est pas grave ; et si vous ne le faites qu’une fois tous les deux mois parce que c’est votre choix et bien c’est OK…

Pour débuter, il va falloir choisir :

  • le support : un cahier, un carnet, à l’oral en vous enregistrant, sur une application comme Notion ou Evernote qui ont le vent en poupe.
  • le moment de la journée et le lieu
  • la durée

Le mieux est sans doute de procéder par essai jusqu’à trouver la pratique qui vous convient.

Journaling : quelques exemples de pratiques

Le journal de quelques minutes : vous notez tout ce qui vous passe par la tête sans retenue et sans censure. A faire le matin, le soir, à midi… à votre convenance ! 5 minutes, 10, 20, 30… comme vous souhaitez !

Le journaling avec nombre de lignes ou de pages obligatoires. (Vous connaissez mon point de vue sur les obligations.)

Le journaling de gratitudes : pour travailler sur votre positivité et lutter contre votre négativité. Cet exercice permet de prendre conscience des sources de joie quotidiennes. Vous écrivez les actions (nombre au choix évidemment) pour lesquelles vous éprouvez de la reconnaissance. On vous dit parfois qu’il faut se forcer à écrire au moins 10 gratitudes par jour. Je ne comprends pas cette idée de contrainte.

Le journaling avec des cahiers déjà prêts avec des questions auxquelles vous répondez. Cela peut vous convenir si vous éprouvez des difficultés à écrire quotidiennement sans support pour vous guider et si vous avez besoin d’être orienté pour amorcer votre pratique.
Le but est d’apprendre à vous connaître à travers vos réponses en réfléchissant à des thématiques particulières. Voici quelques idées de questions : Qu’aimeriez-vous changer ? Quel travail aimeriez-vous faire ? Quelles sont les valeurs importantes pour vous ? De quoi êtes-vous le plus fier ?

Tenir un bullet journal : c’est un outil très complet d’organisation qui permet à la fois d’écrire ses pensées mais aussi de gérer son planning, ses tâches, ses rendez-vous. Voici l’adresse d’un site très complet qui vous explique comment créer votre propre bullet journal.

A garder ou à jeter ? On n’est pas obligé de garder des traces de son journaling. Tout dépend des raisons de mettre en place cette pratique et de ce que vous comptez en faire (besoin de relire ou non). On peut se relire ou pas, jeter ou garder… vous êtes libre ! Faites comme vous le souhaitez : c’est à vous, c’est pour vous et bien sûr, ne faites pas, si vous ne le voulez pas !

Le journaling visuel : possibilité de dessiner, de faire des collages… Carnet créatif totalement libre car l’important n’est pas le résultat mais le processus.

Comment pratiquer le journaling : quelques conseils si vous avez du mal à commencer

Faites comme si vous écriviez à un ami.

Laissez libre cours à votre intuition en totale liberté.

Rédigez d’abord des listes.

Pourquoi pratiquer le journaling ?

comment pratiquer le journaling et pourquoi

Le journaling est un excellent moyen de faire le point sur vos pensées et d’y voir plus clair, d’organiser et d’ordonner vos idées. Il peut être important de garder une trace du cheminement de vos arguments. Vous serez capable ensuite de prendre du recul sur vos pensées négatives. Cela aide à hiérarchiser vos objectifs et à garder l’essentiel en tête. Cela permet de définir vos buts et votre « mission de vie » si c’est important pour vous et, par conséquent, d’apprendre à mieux vous connaître. Vous pourrez analyser les options qui s’offrent à vous et prendre vos décisions posément.

Nous pouvons utiliser le journaling pour brainstormer et trouver des arguments afin de se préparer pour une discussion difficile ou une réunion.

Cela permet d’approfondir ses réflexions, de déterminer ce que l’on veut, de développer ses arguments pour les prises de décisions, de mieux se connaître et d’effectuer une introspection.

Le journaling permet de décharger son esprit, de faire le ménage dans ses pensées, de vider le trop plein, d’apaiser les discours intérieurs récurrents et donc d’assainir son mental en conscience.

Avec le journaling, vous êtes votre propre meilleur ami qui vous aide à comprendre vos sentiments et ce qui se passe en vous. Le journaling permet de remettre les émotions à leur place sans se laisser déborder par elles. C’est une sorte d’exutoire. Ainsi, vous restez aligné avec vos valeurs.

Cette activité est bénéfique pour faire baisser votre stress, augmenter votre confiance en vous, dépasser vos croyances limitantes en les analysant et en les extériorisant.

C’est une pratique qui fait du bien et qui aide à réussir ! Elle peut avoir pour but de s’ancrer davantage dans le présent et d’effectuer une sorte d’auto-coaching.

Vous pouvez utiliser le journaling pour développer votre créativité et trouver des idées innovantes, accentuer votre motivation, décupler votre énergie et votre enthousiasme, vous défouler, entrer dans votre flow, vous ressourcer et expérimenter des routes créatives différentes…

L’écriture de faits passés permet aussi de déposer certains bagages et de (se) pardonner.

Cette pratique envoie au cerveau un signal positif : vous prenez soin de vous. C’est un espace de sécurité affective, d’entre-soi serein et bienveillant alors ayez des mots doux pour vous-mêmes et dites-vous « je t’aime ». Utilisez du lexique positif et optimiste pour parler de vous et de votre vie !

Cette écriture libre et libérée sans aucune limite fait un bien fou à condition de lâcher prise : ne faites attention ni à votre écriture ni aux erreurs d’orthographe, sauter du coq à l’âne sans transition, suivez le fil de vos pensées décousues, utilisez les mots que vous voulez…

A présent, vous savez comment pratiquer le journaling !

J’espère vous avoir convaincu que le journaling est très efficace et peut vous aider à améliorer votre quotidien !

Il n’existe pas de bonne ou de mauvaise manière de pratiquer le journaling. Votre pratique doit être sans pression. De toute façon, elle va changer au fil du temps et de votre expérience. Mettez en place ce que vous sentez et peu importe ce que d’autres vous conseillent (y compris moi !).

L’important n’est pas le résultat mais le processus ! Alors bon journaling !

Si vous souhaitez ajouter votre touche personnelle, partagez votre pratique en commentaire…  Nous sommes entre nous ! Merci d’avance pour votre participation.

Si vous avez aimé cet article, partagez-le !

   Voulez-vous recevoir les bonus exclusifs?