Voici l’épisode II des épisodes spéciaux de chaque premier vendredi du mois : comment utiliser les citations ?

jaquette episode special citation deux reussir

Bienvenue dans ce nouvel épisode du podcast Tout Finira par vous Réussir qui est intitulé « « La première crêpe est toujours ratée : ma définition (particulière) de la réussite »

Il s’agit du 2ème épisode spécial de la série des épisodes spéciaux que je vous propose tous les premiers vendredis de chaque mois.

En effet, il y a un mois, je vous ai dévoilé dans l’épisode I la méthode que j’ai mise en place pour implémenter dans mon quotidien de nouvelles habitudes liées à des citations qui m’ont touchées.

Aujourd’hui, je vais aborder la pratique avec la question centrale du blog et du podcast : la réussite.

Je vous rappelle que ces épisodes spéciaux reposent sur l’idée que l’on peut se servir des citations pour en déduire des méthodes de développement personnel.

Je souhaite donc partager avec vous mes astuces pour améliorer mon quotidien grâce aux citations mais je veux surtout vous montrer avec des exemples concrets ce que je fais en pratique afin que vous puissiez le faire ensuite tout seul.

Nous allons donc découvrir ensemble des citations, analyser comment nous pouvons en tirer des leçons de bien-être et surtout comment les appliquer concrètement à travers de nouvelles habitudes à mettre en place dans notre quotidien.

Vous êtes prêts alors c’est parti !

Certaines personnes me demandent pourquoi j’ai intitulé le podcast « Tout finira par vous réussir » et non comme le blog Tout Vous réussit.

Je formule toujours la même réponse : dans le podcast, par rapport au blog, je veux davantage parler de la réussite en termes de dépassement de l’échec et donc je souhaite aborder la notion de parcours vers la réussite.

C’est quoi cette histoire de crêpe ?

Débutons par le proverbe russe qui sert de titre pour ce deuxième volet  :

crepe dans une poele pour illustrer ma definition de la reussite

J’avoue, j’utilise souvent ce dicton russe pour mettre un peu de dérision quand j’échoue dans quelque chose que j’entreprends pour la 1ère fois.

C’est une façon de dire : c’est assez logique de rater quand on est novice ou d’échouer quand on débute (sinon, si on réussit, on parlera plutôt de la fameuse chance du débutant plutôt que d’une véritable réussite).

D’autant plus que c’est vrai, la 1ère crêpe est souvent ratée ! Mais on ne s’arrête pas pour autant, n’est-ce pas ? On poursuit avec les suivantes… d’ailleurs oserais-je le dire cette 1ère crêpe ratée d’un point de vue esthétique peut s’avérer délicieuse au goût et la cuisinière ou le cuisinier se la réserve sous prétexte qu’elle n’est pas présentable. Mais en fait, c’est la meilleure !

Du coup, je me demande si réussir, ce n’est pas persévérer malgré l’échec, ne pas s’arrêter au 1er échec mais continuer jusqu’à faire une crêpe présentable.

Mais revenons d’abord à l’étymologie du mot pour dégager le sens de « réussir » et de « échouer ».

Étymologie et signification des mots réussir et échouer

Le mot vient du latin re-uscire qui signifie « sortir à nouveau », « avoir pour conséquence, se révéler » puis « aboutir à un heureux résultat ».

Le participe passé réussi veut donc dire « conforme au projet, bien accompli ».

J’ai ensuite cherché l’étymologie du mot échouer mais son origine reste incertaine et Alain Rey dans son Dictionnaire étymologique propose plusieurs origines possibles mais ne tranche pas.

Ceci dit, dans le champ lexical de la marine, le mot signifie « toucher le fond par accident et ne plus naviguer ». En ce qui concerne un animal, on dire qu’il a échoué quand il a été poussé jusqu’à la côte.

Le mot a pris, par métaphore, le sens de «ne pas réussir » en passant par l’expression : échouer sur un écueil.

Le mot échec vient du latin médiéval scacus : qui représente une pièce du jeu d’échecs. Les joueurs prononcent cette interjection pour avertir que le roi de l’adversaire est en danger.

Nous retrouvons un lien possible (mais pas certain) avec l’ancien français, eschec ou eschac pour « un butin » ou « une prise de guerre ».

Je vais à présent entrer dans le vif du sujet.

Comment réussir tout ce que l’on veut entreprendre grâce aux citations ?

Je choisis d’abord des citations sur la thématique que je veux travailler. Aujourd’hui, en l’occurrence, il s’agit de la réussite.

Comment choisir les citations ?

Je sélectionne des citations qui résonnent en moi, qui me parlent ou dont je tire un enseignement utile pour moi.

J’écris sur un document tout ce qui me vient à l’esprit à partir de chaque citation.

Ensuite, je réfléchis à un plan pour répondre à mes questionnements du moment.

Pour revenir à la thématique de la réussite en partant des citations répertoriées, voici le plan que je vous propose :

3 définitions possibles de la réussite (+ la mienne)

1 – Réussir, c’est prendre des décisions et agir

2 – Réussir, c’est atteindre ses objectifs

3 – Réussir, c’est savoir gérer l’échec

Définition de la réussite : savoir prendre des décisions et agir

citation Tony Robbins toute personne qui reussit avait un reve et l'a poursuivi jusqu'au bout

Pour réussir, il faut avoir un projet, un rêve, un désir puis il est nécessaire de prendre des décisions.

Pour Stephen Covey, cela va même plus loin : la personne que nous sommes ne dépend pas des circonstances que la vie a mises sur notre chemin mais bien des décisions que nous avons prises face aux aléas.

definition de la reussite : il faut prendre des decisions

Comment prendre une décision ?

Il nous faut déterminer ce que l’on veut et pour cela, rien de plus efficace que de se poser les bonnes questions !

« Les personnes qui réussissent posent de meilleures questions et, par conséquent, obtiennent de meilleures réponses. »

Tony Robbins dans Pouvoirs illimités

Petit rappel avant de poursuivre : cet épisode de podcast fait partie du « mois de la réussite » qui est une formation sur quatre semaines dans laquelle les abonnés reçoivent des checklists, des workbooks, des vidéos, des audios et des jeux. Justement, il y a un document pour apprendre à se poser les bonnes questions ! Si toi aussi, tu veux accéder aux pépites que j’ai préparées, abonne-toi !

Réussir, c’est agir quand on a envie d’agir.

Et au départ en tout cas, peu importe le résultat final. Essayer est le plus important. C’est déjà en soi une réussite.

citation accepter echec essayer

Passez à l’action !

« L’action est ce qui crée toutes les grandes réussites. L’action est ce qui donne des résultats. »

Tony Robbins dans Pouvoirs illimités

Attention : ne pas agir si on ne veut pas agir, c’est bien. C’est presque réussir puisque on est en conformité avec son projet. C’est vrai : si le projet était de ne rien faire, on aboutit au bon résultat !

Définition de la réussite : atteindre ses objectifs

Comment définir ses objectifs et les atteindre ?

Une fois que l’on a décidé de mettre en place son projet, il faut passer à l’action. Nous avons déjà dit qu’il fallait se poser les bonnes questions. C’est encore valable dans le cadre du choix de ses objectifs et des sous-objectifs à appliquer pour parvenir à ses fins.

« La majorité des gens échouent parce qu’ils se concentrent sur des choses sans importance dans la vie. »

Tony Robbins dans Pouvoirs illimités

Robbins nous met en garde contre un problème qui touche à la fois ceux qui ne s’engagent pas sur le chemin de leur projet en s’adonnant à d’autres activités qui ne les conduisent pas vers la vie dont il rêve mais qui touchent aussi ceux qui se lancent mais perdent leur temps à des actions inefficaces.

C’est une problématique délicate que de déterminer ce que nous devons effectuer et dans quel ordre pour aboutir à la réussite de notre projet.

Nous pouvons utiliser la loi de Pareto pour déterminer les 20% d’actions qui apportent 80% de résultats ou la technique SMART pour définir ses objectifs. Il y a bien d’autres méthodes encore plus efficaces dont je donne des exemples dans la formation « le mois de la réussite ».

Définition de la réussite : savoir gérer l’échec

Est-ce que réussir est le contraire de l’échec ?

Si l’on en croit Lao Tseu, la définition de la réussite n’est pas l’absence de l’échec.

« L’échec est le fondement de la réussite. »

Cette citation peut paraître paradoxale mais cette idée de lier la réussite au dépassement de l’échec est sans doute ce que l’on retrouve le plus dans les définitions du verbe réussir .

En voici quelques exemples.

« Le succès n’est pas final, l’échec n’est pas fatal : c’est le courage de continuer qui compte. »

Wiston Churchill

L’idée que l’on retrouve très souvent, c’est de dire que réussir c’est passer à l’action et ne pas s’arrêter même lorsque l’on rencontre des difficultés ou même des échecs.

L’échec et la réussite sont des notions relatives et profondément subjectives, et ce qui apparaît comme un échec à court terme peut conduire au succès. L’échec est souvent un tremplin vers la réussite ; en tout cas, un ingrédient indispensable à la réussite ; cela dépend surtout de la façon dont il est géré (et presque digéré) par la personne.

La façon dont on réagit face à l’erreur et l’échec est primordiale. Si on les voit comme une défaillance personnelle qui stoppe son projet, on a peu de chance de réussir.

Mais si au contraire on les voit comme des occasions d’apprendre alors on peut progresser à partir de ces erreurs.

Du coup, je peux sans doute penser comme Lao Tseu qu’échouer est une épreuve normale sur le chemin de la réussite mais à condition de savoir échouer c’est-à-dire de l’utiliser comme un apprentissage et comme une expérience.

Mais peut-on aller jusqu’à dire comme James Dyson :

« Appréciez d’échouer, et apprenez de l’échec, car on n’apprend rien de ses succès. »

Je préfère, et de loin, le succès mais je comprends l’idée de Dyson. Il semble en effet que pour être capable de dépasser l’échec, il faut le considérer comme un mauvais moment à passer dont on va s’enrichir, que l’on va analyser pour faire mieux le moment venu. Si on parvient à être dans cet état d’esprit d’apprentissage alors rien ne nous arrêtera ! C’est pourquoi Robert Kiyosaki affirme que :

« L’échec fait tomber le perdant. L’échec inspire le gagnant. »

Comment réussir à bien échouer ?

Il faut considérer l’échec comme une étape assez commune en tout cas normale dans le processus vers la réussite. Face à l’échec, il ne faut pas se décourager mais poursuivre son projet en faisant autrement, en demandant de l’aide et en évoluant.

Le mieux est d’utiliser l’échec pour s’améliorer, pour comprendre ce qu’il ne faut plus faire et ce qu’il faut faire autrement.

Aborder les problèmes ou les obstacles en disant « merci la vie », voilà une superbe occasion de développer des compétences, de chercher d’autres solutions donc d’être créatif et de se démarquer.

« Échouer, c’est avoir la possibilité de recommencer de manière plus intelligente. »

Henry Ford

Nous pouvons proposer une sorte de process de ce que Carol Dweck appelle « l’approche incrémentale » c’est-à-dire la façon de considérer l’échec de ceux qui pensent que leur talent se développe grâce aux difficultés rencontrées :

1 – Reconnaître et accepter l’échec. Passer du « je ne peux pas  » à « Je n’y arrive pas encore mais cela va venir ».

2 – Se poser des questions : quelles en sont les causes ? Pourquoi suis-je en échec ? Que dois-je changer ?…

3 – Trouver des solutions par soi-même, en demandant de l’aide, en se formant.

4 – Agir encore, faire autrement. Dépasser ses limites.

5 – Et recommencer encore et encore jusqu’à la réussite.

Personnellement, après avoir lu ces citations et essayé de définir la réussite, j’ai davantage l’impression qu’il n’y a ni réussite, ni échec juste un résultat et que de toute façon, quel que soit ce résultat, le chemin continue.

Ce qui m’intéresse davantage à présent ce sont les COMMENT ?

Comment se mesure la réussite ?

Peut-on construire une échelle de mesure objective, générale, valable pour tous ? Je pose la question mais je n’ai pas de réponse…

C’est proportionnel à ce que l’on essaie.

Plus on essaie, plus mathématiquement, on a de risque d’échouer donc l’échec n’est pas mauvais en soi, cela signifie que l’on a essayé !

Comment se préparer à gérer l’échec ?

Pour être capable de dépasser l’échec, le mieux est de travailler sur son état d’esprit. Il faut avoir intégré que le plus important est de réfléchir en terme d’amélioration de soi à chaque pas.

Les qualités à acquérir ou à approfondir sont la résilience, la persévérance, l’optimisme, la détermination autrement dit son mindset.

citation de churchill le succes c'est d'aller d'echec en echec sans perdre son enthousiasme

Et il fallait sans doute un sacré enthousiasme à Thomas Edison :

« Je n’ai pas échoué. J’ai seulement trouvé 10.000 moyens qui ne fonctionnent pas. »

Il semble donc que nous devions travailler notre persévérance.

citation de steve jobs entrepreneures qui reussissent ont de la perseverance

« La persévérance n’est pas une longue course ; c’est beaucoup de courses courtes l’une après l’autre. »

Walter Elliot

Et c ‘est sans doute pas le plus facile que de devoir garder son énergie et sa passion quand on fait face à un ou plusieurs échecs pour persévérer malgré tout.

Comment être sûr de réussir ?

J’ai écrit un article un peu « polémique » qui pour moi est un pilier de ma conception de la réussite d’un projet.

J’avais envie très tôt sur le blog de rédiger un article bref pour expliquer que, pour réussir, il faut agir, continuer jusqu’à ce que cela fonctionne.

En fait, le chemin est simple mais le voyage lui peut-être plus compliqué. (Mais plus compliqué peut aussi vouloir dire plus enrichissant et plus intéressant.)

Voici mes 3 conseils incontournables :

#1 Faire la liste de ce que l’on veut réussir et de son plan d’actions.

#2 S’y mettre.

#3 Continuer jusqu’à ce que cela aboutisse. Si cela ne fonctionne pas, faire autrement, trouver des solutions, demander de l’aide…

Mais surtout, ne jamais, jamais abandonner !

citation commencement poursuite jusqu'a la reussite

Mais alors qu’est-ce que l’échec ?

« Il n’y a qu’une façon d’échouer, c’est d’abandonner avant d’avoir réussi ! »

Olivier Lockert

Du coup, tant que l’on n’abandonne pas, on ne peut pas dire que l’on a échoué. On est juste en non-réussite pour l’instant !

J’ai donc le sentiment que c’est nous-même qui décidons que nous sommes en échec davantage que les autres.

Mais en fait ce qui aujourd’hui vous apparaît comme un échec peut s’avérer une réussite.

« Ce qui nous paraît comme des épreuves amères sont souvent des bénédictions déguisées. »

Oscar Wilde

De grandes avancées scientifiques sont par exemple arrivées après l’échec de ce qui était cherché. Comme la pénicilline découverte par Sir Alexander Fleming dans la coupelle de laboratoire d’une précédente expérience.

Ou encore le pacemaker, que Wilson Greatbatch a conçu en tentant de fabriquer un enregistreur du rythme cardiaque.

Cela me rappelle une histoire qui s’intitule « qui peut savoir ? » et que les abonnés retrouveront dans le Génially « Le mois de la réussite dans la partie « ressources gratuites » du blog.

citation de socrate : la chute n'est pas un échec; l'echec c'est de rester la ou on est tombe

Les causes de l’échec sont :

  • ne pas débuter, ne rien faire alors que l’on aurait voulu
  • abandonner avant d’avoir réussi

Dans les deux cas, la cause principale est le plus souvent la peur.

« Il n’y a qu’une chose qui rend un rêve impossible à réaliser : la peur de l’échec. »

Paulo Coelho

Comment ne plus avoir peur de l’échec ?

« Ne t’inquiète pas de l’échec, inquiète-toi des chances que tu manques lorsque tu n’essaies même pas. »

Jack Canfield

Connaître des histoires de personnes qui ont échoué plusieurs fois mais ont persévéré et ont fini par réussir : cela permet de relativiser sa propre situation d’échec.

S’être préparé à échouer éventuellement : il est plus facile d’accepter une situation que l’on avait envisagée.

La notion de plaisir et la réussite : y a-t-il un lien ?

Le bonheur est la clé du succès. Si vous aimez ce que vous faites, vous réussirez. 

Albert Schweitzer

Évidemment, il est plus facile de poursuivre un projet malgré les difficultés si on éprouve du plaisir et du coup, très certainement qu’il y a moins d’abandon en cours de route.

Succès versus réussite

« Le succès ne se mesure pas à la quantité d’argent, mais à l’impact que vous avez sur les gens. » 

Michelle Obama

Le succès est la réussite aux yeux des autres.

Et maintenant on fait quoi ?

« La vie mettra des pierres sur ton chemin. À toi de décider si tu en fais un mur ou un pont. »

À partir de tout ce que je viens de dire, il y a de nouvelles habitudes à implémenter dans notre quotidien : il faut développer un mental qui permettra de construire des ponts et d’affronter les « pierres » en mode mindset de gagnant.

J’aime dire que je réussis tout ce que j’entreprends. Pourquoi est-ce que je dis cela ? C’est plus que, pour moi, l’échec est toujours une expérience à dépasser, je suis en route donc « en réussite », jamais vraiment en échec.

C’est plus un état d’esprit. Je ne me sens pas « en échec » même quand cela ne fonctionne pas comme j’en aurais envie ou comme je l’avais imaginé.

C’est un résultat qui me mène à mon objectif en faisant un petit détour peut-être mais je ne l’analyse pas comme « un échec » au sens littéral.

Je réussis tout ce que j’entreprends ne signifie pas que je suis surhumaine et que je suis toujours en réussite mais mon état d’esprit ne connait pas l’échec. Je suis en train d’apprendre, d’accumuler de l’expérience et un jour, je réussirai donc je suis toujours en chemin vers ma réussite.

C’est un mental positif, optimiste, énergique, volontaire, entreprenant et travailleur.

Cet état d’esprit me permet de rester focus sur mes objectifs sans me décourager ou sans me démotiver.

Je cherche sans cesse à m’améliorer en posant des questions aux personnes plus en avance que moi dans leurs projets, en adaptant ce que je lis ou ce que j’entends à ma façon de procéder et à mon caractère et ma personnalité.

Ma définition de la réussite

L’important est de poursuivre les efforts pour aller au bout de son projet. Dans le 1er article du blog, j’ai écrit que la définition de la réussite qui me correspond le plus est « savoir réagir positivement aux événements quels qu’ils soient ».

Cela va de pair avec la réflexion sur la remise en question que je pratique beaucoup mais d’un point de vue positif. Je peux me dire ok là tu t’y es mal prise mais tu vas faire autrement ou tu vas chercher de l’aide et ça va aller.

Du coup, pour moi, ce n’est pas un défaut de beaucoup se remettre en question si cela conduit à s’améliorer.

Évidemment si cela vous amène à ne plus avoir confiance en vous et à vous dévaloriser, c’est un problème.

Je n’étais pas encore assez qualifiée pour lancer un podcast mais je l’ai fait quand même. Il y aura des défauts mais je vais m’améliorer en faisant, et non en me préparant et en retardant le fait de le lancer.

Donc je me jette à l’eau et ensuite, je suis obligée d’avancer avec mes failles, mes faiblesses mais aussi avec un mental fort. Quel que soit ce qui va se passer maintenant, je serai fière de moi parce que j’aurais fait du mieux que je peux à chaque étape. C’est cela l’expérience.

C’est pour cela que j’ai écrit que je ne me considère pas en échec mais que je suis en perpétuelle amélioration de moi-même.

C’est le message principal que je veux transmettre : « Pour réussir, il faut commencer par ne plus considérer la non-réussite comme un échec mais comme une étape expérimentale, un tremplin pour comprendre ce que l’on n’a pas encore compris et faire autrement ou faire mieux la prochaine fois. »

Vous êtes en bonne voie tant que vous n’abandonnez pas !

Gardez un état d’esprit positif et ouvert permet de faire des choix aujourd’hui qui oriente vers l’avenir que vous souhaitez.

En quoi voulez-vous aider les autres ? Quel impact voulez-vous avoir sur les autres ?

Si vous voulez attirer plus dans la vie, il faut vous aussi être plus. Si vous voulez une vie différente, vous aussi il faut changer…

La réussite est la somme de toutes les actions accomplies au fur et à mesure, jour après jour comme pendant un régime ou quand on épargne de l’argent.

Les petites actions répétées tous les jours font les grands résultats.

On lit souvent « investissez en vous ! » mais j’ai plus envie de dire : « misez sur vous ».

« La plus grande gloire n’est pas de ne jamais tomber, mais de se relever à chaque chute. »

Confucius
Si vous avez aimé cet article, partagez-le !

   Voulez-vous recevoir les bonus exclusifs?

%d blogueurs aiment cette page :