Bienvenue dans ce nouvel épisode du podcast. Cet épisode s’intitule « 4 clés pour s’affirmer davantage dans son couple ».

Jaquette de l'épisode 64 : 4 clés pour s'affirmer davantage dans son couple

J’ai pas mal abordé le thème de la confiance en soi et du fait de s’affirmer au sein de son couple :

Faut-il (ou pas) de la confiance en soi pour trouver l’amour ?

Comment faire de soi une priorité ?

Pourquoi est-ce important d’avoir confiance en soi en amour ?

Mais je me rends compte en discutant avec mes copines que ce n’est pas assez clair et que souvent, on peut être en difficulté pour savoir distinguer quand on doit s’affirmer et poser ses limites et quand on peut accepter un compromis avec l’autre sans renier une partie de soi.

Il est vrai que dans le couple, surtout au début de la relation, nous avons des objectifs que l’on pourrait ressentir comme étant antagonistes.

Nous devons rester nous-même, montrer que nous nous respectons et définir le cadre de ce qui est acceptable, négociable et non négociable, de façon à bâtir la relation sur de bonnes bases.

Mais en même temps, nous cherchons à plaire à l’autre et à lui faire plaisir pour ne pas être rejeté.e.

Comment faire la différence entre un compromis acceptable et sain et un compromis malsain et nuisible pour nous et pour le couple ?

Telle est la question que m’a posée un ami et à laquelle je réponds aujourd’hui.

4 clés pour s'affirmer davantage dans son couple

Ma prise de conscience (qui date de 2 jours au moment où j’enregistre cet épisode… c’est du tout frais 😊)

Lors d’une discussion avec un ami qui vient de se séparer, je me suis rendu compte à quel point certaines personnes se dénigrent après l’échec d’une relation.

Elles ont l’impression que quelque chose ne va pas chez elles.

Elles se demandent ce qu’elles ont mal fait, ce qu’elles n’auraient pas dû dire, ce qu’elles auraient dû faire…

Elles en viennent à remettre en question qui elles sont et la valeur qu’elles ont.

STOP !

Je dois admettre que je ne fais pas cela à ce point.

J’ai connu des séparations (voir épisode 56) et bien souvent, je me suis dit que je ne méritais pas ce qui c’était passé.

Je me suis remise en question par rapport à ma façon de poser encore plus mes limites mais cela n’a jamais remis en doute la valeur que je m’attribue.

Je me rends compte aussi que si un homme m’a plu mais qu’il n’a pas voulu entrer dans une relation avec moi, je me suis toujours dit : « Dommage et tant pis pour toi ! »

Mais que je ne l’ai jamais pris contre moi.

C’est ainsi.

Cela n’a pas matché !

Soit !

Next !

une femme sûre d'elle ose se montrer telle qu'elle est dans son couple

Du coup, oui, je n’ai pas honte de le dire (pourquoi devrais-je ?), j’ai une estime de moi haute (et non une haute estime de moi).

J’ai confiance en la femme que je suis car je sais que je suis bienveillante, aimante, attentionnée… j’ai de l’humour et tout le temps des choses à raconter !

Je ne m’ennuie jamais toute seule et je pense que l’on ne s’ennuie pas en ma présence.

Avec mes copines, j’ai parfois dit « je suis une chance pour un homme » !

Et je le pense vraiment !

Du coup, je crois que cette confiance en moi doit se ressentir dans mes actes et mes paroles dans le couple.

Du coup, je pose mes limites quand c’est important pour moi et je sais aussi déterminer quand cela ne vaut pas le coup et que je peux faire un compromis.

En revanche, une personne qui manque d’estime d’elle-même et qui a peu confiance en elle fait reposer la valeur qu’elle s’attribue sur les épaules de l’autre.

Je m’explique.

Si vous êtes en relation et que vous pensez ne pas être à la hauteur, ne pas être assez bien alors vous demandez inconsciemment ou explicitement à l’autre de valider que vous lui plaisez.

Vous avez peur de ne pas plaire assez.

Mais c’est lourd à porter pour l’autre !

Qu’il en ait conscience ou pas !

De plus, quand vous vivez une séparation, vous retombez à un niveau très bas d’estime de vous.

En effet, l’autre n’a pas validé votre valeur puisqu’il est parti.

Pour vous, à ce moment-là, la séparation est une vraie claque que vous vous prenez en pleine face !

Quand j’ai vécu des séparations (et je mets de côté celle avec le père de mon fils parce que j’étais enceinte donc c’était très difficile), bien sûr que je me suis sentie triste pendant quelques temps et, pour certains hommes, j’ai vraiment regretté que cela ne fonctionne pas.

Mais, en même temps, je me suis dit « ok, c’est ainsi, voyons voir ce que l’avenir me réserve, poursuivons le chemin ! » et surtout, j’ai entamé une période de célibat en mettant en place tout ce qu’il y a de bien dans le fait d’être célibataire !

Je pense d’ailleurs que, dans quelques jours, je vais vous proposer un épisode sur le célibat !

Mais pour l’instant revenons à notre sujet du jour :

Comment savoir quand on doit s’affirmer dans son couple et poser ses limites et quand on peut accepter un compromis ?

En fait, la façon même dont j’ai posé la question y répond !

Il y a des moments où l’on doit poser ses limites : nous n’avons pas le choix parce que c’est important pour nous.

C’est même essentiel pour notre estime de nous.

Pour « se regarder en face » comme on dit.

Et il y a des moments où l’on peut, et c’est donc un choix délibéré, faire un compromis qui nous pousse à agir pour l’autre au détriment de notre propre besoin.

C’est très important de bien faire cette distinction entre devoir et pouvoir.

Le problème est que, trop souvent, c’est après coup que les personnes se disent qu’elles ont trop accepté de répondre aux envies de l’autre alors qu’elles n’avaient pas les mêmes envies.

Je me rends bien compte que trop souvent nous cachons qui nous sommes et ce que nous voulons vraiment par peur que cela ne plaise pas à l’autre.

Alors comment faire ?

une femme se cache derrière une assiette : elle n'ose pas être elle-même dans son couple

4 clés pour s’affirmer dans son couple (en tout cas un peu plus de jour en jour)

Bien se connaître

Il est indispensable de savoir qui nous sommes, quelles sont nos valeurs, nos convictions, nos rêves afin de pouvoir ensuite les exprimer haut et fort et prendre des décisions alignées.

Pour cela, je vous rappelle que j’offre aux abonnés une formation étape par étape pour mieux vous comprendre, déterminer vos valeurs et vos besoins primordiaux et ensuite, vivre (et donc prendre des décisions) en fonction de ce que vous aurez découvert sur vous.
Ne passez pas à côté : abonnez-vous !

e-book bien se connaître pour mieux s'affirmer

Vous aurez accès à tous les bonus que j’offre pour vraiment implémenter dans votre vie les conseils que je donne !

Ensuite, vous pourrez analyser à partir de vos anciennes relations quelles sont les choses négociables et les non négociables dans votre façon de fonctionner.

Je vous conseille enfin de déterminer un processus à suivre pour prendre des décisions conscientes des enjeux et des possibles conséquences. Ainsi vous aurez une feuille de route personnelle de comment vous y prendre quand vous ne savez pas si c’est le moment de vous affirmer ou de faire un compromis.

Faire des pauses réflexives

Au moins une fois par semaine, posez-vous pour réfléchir à vos décisions de la semaine passée :

  • Avez-vous respecté vos envies et vos besoins ?
  • Avez-vous accepté trop de compromis ?
  • Avez-vous toujours dit oui et non en conscience ?

Ces questions vont vous permettre d’évaluer vos actions et de les faire évoluer si besoin.

Le but étant de trouver un juste équilibre entre vos besoins et ceux de votre partenaire mais aussi entre votre désir de plaire et le fait de vous respecter.

Prévoyez ces moments dans votre agenda. 5 minutes hebdomadaires suffisent pour faire le point sur les 7 jours passés.

Cela vous permettra d’être fier/fière de vous, de réajuster vos décisions, de recadrer votre processus, de décider aussi de provoquer une discussion avec votre partenaire sans laisser passer trop de temps.

Nous avons besoin de faire le point de temps en temps quel que soit le domaine.

Poser ses limites en toute bienveillance

une femme s'affirme dans son couple : elle est sûre d'elle

Attention : s’affirmer dans le couple, ce n’est pas dire non à tout ce qui ne correspond pas à vos besoins.

Il est normal de faire plaisir à l’autre !

Mais vous devez être Ok avec vos choix.

Ce doit être un OUI conscient que vous allez au-delà de ce dont vous aviez envie.

Autrement dit, vous devez avoir à l’esprit et donc en faire un choix que c’est un non envers vous-même mais un non que vous assumez et que vous ne viendrez jamais reprocher à l’autre.

C’est vous le centre de votre vie !

Vos décisions vous appartiennent.

Mais du coup, vous êtes responsable des conséquences !

Ne pas remettre en doute ses ressentis

Si vous avez une mauvaise impression, si vous sentez que l’autre prend plus de place que vous ne le souhaitez, si vous avez la sensation de plus donner par rapport à votre partenaire, ne remettez pas en doute vos émotions.

Elles sont de bonnes boussoles !

  • Écoutez-les.
  • Parlez-en à l’autre en utilisant la méthode de la communication bienveillante.
  • Exprimez clairement ce que vous souhaitez avec respect mais aussi avec fermeté surtout sur les sujets peu ou non négociables pour vous.
  • Travaillez votre posture : relevez le menton, tenez-vous droit.e.
  • Montrez votre assurance.

Vous êtes votre propre priorité et vous êtes libre de vos décisions.

Si c’est important pour vous, cela doit être plus important que la survie de la relation.

Vous en assumerez les conséquences, mais au moins, vous serez resté.e vous-même !

une femme s'assume et s'affirme dans son couple

S’affirmer dans son couple : conclusion

La question principale au sujet de l’affirmation de soi est de savoir quand on peut laisser courir comme on dit ou quand on doit s’affirmer.

En fait, cette limite est tellement personnelle qu’il est difficile de donner des conseils.

Ceci dit, quand la relation est finie, il me semble que beaucoup de personnes parviennent à se dire qu’elles ont trop souvent tu leurs besoins et ne se sont pas suffisamment affirmer par peur de la réaction de l’autre.

Je vais donc être un peu tranchante mais je crois qu’à partir du moment où vous vous laissez dominer par la peur que l’autre décide de ne pas s’engager ou de ne pas rester avec vous, vous n’êtes plus dans une relation saine envers vous-même.

En effet, vous n’êtes plus vraiment vous tel.le que vous êtes vraiment.

Vous cachez certaines parties de vous, de votre caractère, de votre façon de vivre… car vous les jugez non aimables.

C’est de l’autosabotage ! (Pour vous aider à savoir si vous vous auto-sabotez, voici le lien vers un article : En finir avec l’auto-sabotage amoureux !

Vous ne pouvez pas être heureux.se en vous envoyant sans cesse comme message que vous n’aimez pas ces parties de vous et que vous avez du mal à les montrer à l’autre !

En plus, bien souvent, votre peur de froisser l’autre et de le faire partir est imaginaire et ce n’est pas (forcément) ce qui va arriver.

Parfois même, c’est le contraire !

C’est parce que vous allez vous affirmer et que vous vous faites passer en premier que l’autre va parvenir à s’engager envers vous car il sentira l’honnêteté chez vous et le fait que vous n’avez pas besoin de lui/d’elle pour être heureux.se !

Si vous avez aimé cet article, partagez-le !

   Voulez-vous recevoir les bonus exclusifs?